Musique metal, thrash, hard-rock

Spicylocoke à l’attaque

Je n’ose dire que je suis un spécialiste du genre mais bon, j’ai une oreille Hard et un coeur Thrash et ce, depuis mes premiers émois musicaux. Je peux donc me permettre de dire que Spicylocoke assure vraiment. Avec eux, vous avez deux options, du gros riff bien trouvé ou un bon rock hard dynamique. A vous de choisir. Ecoutez.

Traxxx, attaque

Tizi Ouzou, un nom exotique qui frappe notre subconscient sans nous évoquer une image précise. Maintenant, l’algérienne Tizi Ouzou évoquera pour nous un de ses plus beaux fleurons, Traxxx. Comme le précise le langage courant, Traxxx, c’est du lourd. Et ce n’est pas uniquement parce que Traxxx nous distille un Metal puissant, cinglant. C’est surtout parce que la qualité dégagée par le groupe est rare et que l’originalité est évidente. C’est du Metal, et pourtant, il est difficile de déceler dans la musique du groupe une influence précise. Et c’est certainement là qu’intervient la richesse provenant d’une autre culture. Ecoutez.

Mystoguns, vrais rebelles

Ne cherchez plus. Les « vrais » rebelles sont là-bas. En Afrique du Nord, et concernant Mystoguns, plus précisément au Maroc. Si ici, jouer du hard rock est une posture qui en vaut une autre. Là-bas, l’attitude est totalement à contre courant. Malgré cette difficulté première, Mystoguns sait nous envoyer un message musical structuré, mélodique et dynamique. Vous pourrez le constater avec les deux compositions du groupe diffuser dans la radioblog. Ecoutez.

Mescaline, De chair et de Fer

De la technique au service du metal et du hardcore. Je vous présente Mescaline. Vous êtes mou, déprimé ? Mescaline va vous secouer, vous faire revivre. Vous êtes speed, énervé ? Mescaline va vous faire rêver. Une mise en place parfaite, des compositions originales et convaincantes. Mescaline est vraiment une grosse et bonne surprise pour nos oreilles. Maintenant, je suis De chair et de Fer. Ecoutez.

Tyson Boogie, Second Round

Tyson Boogie taille la route et nous aimons les suivre. Avec le « Second Round » que le groupe est en train de nous asséner, nos oreilles vont encore sonner. Si je devais résumer ce groupe en quelques mots, je dirais, simple, efficace et direct. Vous allez d’ailleurs pouvoir goûter tout de suite au son de Tyson Boogie dans notre radio blog. Ecoutez.

ScalpelFrap, rock tranchant

ScalpelFrap dégage une énergie folle. Il est rare qu’Ecouter-musique.fr trouve de tels artistes. En écoutant ce bolide qui fonce sans s’arrêter, certains penseront que la vitesse est dépassée, d’autres se diront que c’est l’expression d’une jeunesse saturée. Quoi qu’il en soit, les compositions de ScalpelFrap ont un caractère unique, c’est de la pure création. Ecoutez.

Unseelie, destin magique

Il était une fois, il y a peu de temps, quelques magiciens créateurs de notes qui cherchaient leurs chemins. Chacun tentait de partager son art mais sans jamais réussir à s’épanouir pleinement. Par un beau matin, tous quatre se rencontrèrent. Certains dirent que les fées Unseelie avaient lancé quelques charmes pour provoquer cette réunion. Ne croyez pas ceux qui vous disent que les Unseelie sont de mauvaises fées. Parfois, elles peuvent être bienveillantes, surtout quand elles n’ont pas le choix. Car ce sont des forces supérieures qui ont forgé le destin d’Anne-Emmanuelle, Jean-François, Marc et Matt. Ecoutez.

Weend’ô, très haut

Le rock progressif m’a toujours interpellé, voir impressionné. Tout est difficile. Le style est technique, ce qui demande une très bonne maîtrise de son instrument. Ensuite, il faut trouver des musiciens prêts à jouer ensemble. Former une unité parfaite tout en gardant la spécificité de chacun est un art. Pour finir, la composition n’est pas aisée. Il faut éviter la complication technique qui fait fuir les foules et surtout, ne pas tomber dans la simplicité, sinon, ce n’est plus du progressif. Si il y a une réponse appropriée à ces problèmes posées, elle se nomme Weend’ô. Ecoutez.

Two Times Late, à l’heure

De la jeunesse, de l’enthousiasme. Que c’est plaisant. Surtout quand ces qualités sont accompagnées par du savoir faire. Oui, les Two Times Late ont tout cela. Et un peu plus. Ils ne s’assoient pas sur leurs acquis et vont toujours chercher plus loin… Cela s’entend. Ecoutez la radioblog.

Tyson Boogie, power trio

Une bonne claque. Non, ne vous en faites pas, cela ne fait pas mal avec Tyson Boogie car ils sont très sympas. Ils vont simplement vous secouer dans tous les sens, vous déboucher les oreilles et vous entraîner en une gymnastique corporelle digne de la plus belle gigue. Power trio, quel classe. Tyson Boogie est du même bois que les Motörhead ou autre Tank. Vous allez écouter ça dans la radioblog et m’en dire des nouvelles. Born to loose, live to win. Ecoutez.

Hot Tears Hard Unique

Seul et capable de tout faire, homme orchestre, nous vous présentons Hot Tears et plus particulièrement Laurent. C’est lui qui joue de tous les instruments, ou presque, et qui a aussi construit son site. Une nouvelle race de musicien vient de naître. Demain, cela va changer la donne, c’est certain. Côté musique, Hot Tears propose du très bon Hard Commercial, que je me permets de qualifier comme étant du Hard FM, style qui n’est pas très usité par les groupes français. Hot Tears est donc original dans sa démarche et sa musique. Laurent a du talent et sait pouvoir compter que sur lui-même. Maintenant. Ecoutez.

CelsiuS metal brûlant

Du chant arabe sur certains morceaux, j’aime. Celsius ose et gagne là ou d’autres ne commencent même pas. Le son dur n’est pas réservé aux gens du nord. Parlons-en d’ailleurs. Le paradoxe du métal, c’est que bien souvent, le mur de ce son puissant est l’enrobage d’êtres sensibles. Avec Celsius, nous sommes au centre de ce paradoxe. Ils sont cultivés, ouverts, ont l’oreille fine, de bons goûts… Tout pour faire des poètes ou de la musique à hits pop type Beatles. Mais voilà. Ils aiment le gros son. Les changements de rythmes extrêmes, du très lent au très rapide ou inversement. Ecoutez Celsius dans notre radioblog, c’est se prendre le ticket métal du voyage. Bon vent.

Orphée métal mélodique

Moi, dès que l’on commence à me parler de Dieux Grecs, je tends l’oreille. Métal contre métal, glaive contre armure, d’un côté et naissance d’une idée, la démocratie, de l’autre. Cette époque antique est passionnante. Mais revenons au métal est à un Dieu en particulier, Orphée. Aujourd’hui, c’est un groupe, dont la musique est très métal et très mélodique. Et c’est du très bon. Vous pouvez d’ailleurs le constater car nous avons l’honneur de découvrir deux compositions dans la radio blog, dont une avec chant, « Paradise Underground », la nouvelle mouture du groupe. Ecoutez.

Desybes power rock musique

Sincérité. C’est ce qui transpire de Desybes. De la musique et pas de blabla, de faux semblant ou de comédies. Droit au but. Peut-être que c’est de là que vient le concept de RN6-32-4 ? Dernière démo du groupe. Jeunesse et espoir aussi. Si il est compliqué de se produire en concert ou de se promouvoir quand on fait de la musique très énergique, l’intelligence de la démarche du groupe doit pallier à la lourdeur du milieu. Visitez le site Desybes.com et vous serez convaincu de l’efficacité du groupe face à sa relation avec les auditeurs. Ecoutez.

Nosebleed metal hardcore

Metal hardcore. Mettez un lion dans votre moteur. J’aurais imaginé avec humour Tino Rossi qui aurait agrémenté son repas d’ours et de tigres. Bref, Nosebleed, ça bouge fort. Si généralement, je ne suis plus dans la musique puissante, j’avoue que les compositions du groupe valent le détour. Très technique, une bonne production… tout cela n’est pas si courant. Nosebleed, un groupe qui mérite d’être écouté surtout si vous n’appréciez pas le style. Alors accrochez-vous à votre slip. Tout est dans la radio blog, c’est parti.