Prof G

Prof GAu-delà du plaisir, il y a la musique… Ou inversement, je ne sais plus. Quoi qu’il en soit, avec Prof G, nous passons une étape, nous avançons. Cela commence par la musique que vous pouvez écouter dans la radioblog ci-contre. Puis, je vous conseille de lire son interview. Moi, je me délecte de sa réponse sur la réussite dans le monde de la musique. Et c’est là que je me dis que Prof G à quelque chose de plus. Ce qui fait que j’aurais tendance à le rebaptiser Prof Plus ou Super Prof. Mais retournons à notre source, la musique. Alors pour finir cette introduction en beauté je vais transformer un adage, les paroles s’envolent, la musique reste. Ecoutez.

Visitez le site de Prof G, visitez la page Facebook de Prof G

2 Écoutes, cinq questions, interview de Prof G
– Blog Écouter de la Musique : Prof G, qui êtes-vous, d’où venez-vous et pourquoi prendre le nom de Prof G ?
Prof G : Je suis auteur/compositeur/magicien/interprète de chansons françaises au goût un peu rock. Mes racines sont dans le 9.4 en banlieue Parisienne, là ou il y a le zoo de Vincennes. Et Prof G parce que c’est fait pour donner du plaisir tout simplement.

– Blog Écouter de la Musique : Sans nous donner toute la recette, comment se déroule votre processus de composition ?
Prof G : Toutes les chansons sont écrites guitare/voix dans mon grenier. Ca permet de poser une grille d’accord, une structure, un texte et des mélodies de voix. De temps en temps quand le carnet à spirales commence à déborder je pioche une dizaine de titres qui semblent sortir du lot et je vais les arranger avec des potes. Ça donne les E.P, singles ou albums que vous voyez passer.

– Blog Écouter de la Musique : Vos clips sont vraiment très intéressants. Est-ce vous qui les réalisez entièrement ?
Prof G : Non, je serais incapable de filmer le spectacle de danse de ma petite soeur correctement ! Mon truc c’est la musique et ça prend déjà beaucoup de temps. Quand on parle de vidéos je suis obligé de m’entourer de personnes qui savent faire. Pour les clips j’ai eu le double avantage de travailler avec des potes qui sont aussi mélomanes, du coup la collaboration c’est très bien passé. Par contre je dois t’avouer que dans mon cas faire des clips c’est mettre la charrue avant les boeufs.
Mais bon si je n’illustrais pas mes chansons avec des vidéos les gens ne les écouteraient pas, ou sinon ils navigueraient sur Facebook en même temps. C’est triste et cool en même temps.

– Blog Écouter de la Musique : Pour vous, réussir dans le monde de la musique, cela revient à quoi ? Avez-vous des objectifs précis ?
Prof G : Réussir dans le monde de la musique c’est réussir à faire du frique sans baisser son froc. Ecrire les trucs que toi tu ressens et pas ceux que le public attend. S’inspirer sans copier. Inventer et pas réinventer. Bref t’as compris le truc !
Il y a quelques mecs que j’ai croisé sur la route qui m’ont fait comprendre ça. En partageant des scènes ou en faisant des jams avec eux je me disais que ces gars étaient terriblement doués , du haut de leurs 16 ans ils balançaient des refrains mortels. Aujourd’hui beaucoup d’entre eux ne se respectent plus artistiquement. Ils ont signé des contrats à la con et deviennent des produits de supermarché. C’est dommage parce que avec un peu de patience je pense que ça serait devenu vraiment intéressant, au lieu de ca ils se retrouvent avec leur gueule dans les journaux pour ados.
On est mieux seul que mal accompagné non ? Bah là c’est pareil on est mieux indépendant que mal signé.

– Blog Écouter de la Musique : Quelles sont les actions prochaines de Prof G ?
Prof G : Prof G il écrit un nouvel album qui est déjà bien avancé. L’enjeu est de se renouveler et de faire évoluer le style, je n’ai pas envie d’écrire plusieurs fois la même chose c’est inutile. Pour l’instant je suis très content de la couleur que ça prend j’ai hâte de voir ce que ça va donner en studio.
Jusqu’à l’été ça sera donc maquette, puis arrangements, puis studio. Il y a pas mal de gens que je voudrais inviter sur cet album, ça sera l’occasion de se marrer et de contribuer à faire évoluer le projet.
Après ça sera retour sur scène pour de la promo et démarchages en tout genre. Le cycle habituel. Le projet est encore assez neuf et ça prend du temps de lui faire gagner de la maturité. Bien s’entourer, bien se trouver, ça se fait petit à petit et tant mieux parce que je ne suis pas pressé. Lentement mais surement … Notre dernière tournée pendant l’automne a été fatigante mais très enrichissante, ça devrait bien aider pour la suite.

Conclusion de Prof G :
Merci.

Poster un commentaire