Heimkveld Kunst, electro ambiance

Heimkveld KunstL’art d’un monde nocturne… Cet univers mystérieux concerne la musique et plus particulièrement vous concerne. Car ce jour, nous recevons Heimkveld Kunst. La musique au combien imagée de cet artiste va vous surprendre, vous interpeller et vous attirer dans un monde bien particulier. Celui des rêves, des cauchemars. C’est une autre façon d’entendre pour mieux visualiser une musique qui reste immatérielle mais qui, grâce à Heimkveld Kunst, finit par prendre forme. Ecoutez.

Visitez le site de Heimkveld Kunst

2 Écoutes, cinq questions, interview de Heimkveld Kunst
– Blog Écouter de la Musique : Votre nom tout comme votre musique sont mystérieux. Pouvez-vous nous détailler votre parcours musical et le pourquoi du choix de votre nom ?
Heimkveld Kunst : Déjà, Heimkveld Kunst est né vers l’hiver 2005. J’ai beaucoup été influencé par les labels Ambient Cyclic Law (Gustaf Hildebrand, Svartsinn, Northaunt, …), Thonars Records (Dahlia’s Tear, Abandoned Place, …) et des artistes tels que Procer Veneficus, Steve Roach, Nobuo Uematsu, Kow Otani, Boris Lelong et la liste est longue. En fait, tout a commencé quand j’écoutais des musiques de Black Metal plus orientées vers le symphonisme et j’ai eu comme un déclic en moi donc j’ai commencé à m’investir dans des recherches musicales sur le symphonisme mais j’ai vite abandonné car je n’avais pas les moyens en ce temps là. Donc je me suis plus dirigé vers la musique électronique Ambient mais toujours avec cette petite influence de Metal sombre et c’est en 2006 que la première de H.K. démo est apparue, intitulée « Prélude ». Plutôt de mauvaise qualité sonore, j’ai préféré la faire circuler dans un cercle d’amis jusqu’à cette année où je l’ai mise en ligne sur internet. En 2007 j’ai sorti sur plusieurs CD-R la démo « Partie II (Promo Mars 2007) » prévu pour les labels ainsi qu’à mon cercle d’amis et comme pour « Prélude », elle est disponible sur internet. Entre temps je me suis lancé dans un projet Harsh Noise qui s’appelle Decomposed Corpses (aujourd’hui il se nomme T.S.F.O.D.C.) et donc l’idée d’allier H.K. et D.C. sur un split CD-R m’est venue, sorti en Octobre 2007. Vers la fin de l’année 2007, deux de mes titres de H.K. sont apparus sur deux compilations, une de Street Metal Forum et une autre du label Bone Structure. On peut dire que 2007 a été une bonne année pour H.K.. Aux alentours de Février, j’ai composé quelques titres lors d’une session live privée que je n’ai sorti qu’en 2010 (je n’en voyais pas l’intérêt à ce moment là). Après ça, j’ai décidé d’arrêter pour un temps la musique suite à des problèmes personnels. Ce n’est qu’en Mars 2009 que j’ai mis en ligne sur Jamendo une compilation (du nom de « MM V IX ») de mes titres composées durant une période de 2 ans pour H.K. (de 2007 à 2009). J’ai enchainé, toujours sur Jamendo, en Novembre 2009, avec l’album « Égaré Dans L’Oubli… », une sorte de réminiscence des deux premières démos mais avec une meilleure qualité sonore. En Avril 2010, sur un coup de tête, j’ai retrouvé plein de sons que j’ai composé, ayant ou non un rapport avec la musique Ambient et j’ai fait une autre compilation avec ces sons là. Il s’agit simplement d’un coup de tête. Enfin, en Novembre 2010, le nouvel EP de H.K. est disponible sur plusieurs plateformes de téléchargement légaux, intitulé « Nature Sounds ».

Sinon pourquoi avoir choisi ce nom car il me reflète en quelques sortes. Il s’agit d’un nom composé de différentes langues. Heim en norvégien pour le monde, Kveld en vieux narrois pour la nuit, la soirée et Kunst en allemand pour l’art. Littéralement on peut le traduire par l’art d’un monde nocturne. En gros un reflet de mon côté noir sans pour autant entrer dans le morbide ou autre, plus une représentation de ma face cachée.

– Blog Écouter de la Musique : Quand vous parlez de votre musique avec des personnes de votre entourage proche, que vous disent-elles ?
Heimkveld Kunst : On peut diviser mon entourage en deux parties. L’une, va la plupart du temps rester ébahie devant mes explications, sûrement qu’ils n’ont pas la même approche de la musique que moi, qu’ils ne sont que des « simples » auditeurs, qu’ils écoutent la musique pour se détendre, pour se divertir ou pour une ambiance de fond, comme beaucoup de gens. Ceci dit je ne critique pas cette manière de percevoir la musique même si je ne suis pas en accord avec cela. L’autre partie sera elle aussi ébahie mais justement, ces personnes pourront m’expliquer leurs différentes sensations, le décor qu’ils se construisent dans leur imagination, ainsi qu’une critique objective sur la structure de ma musique, les sons utilisés. Ma vision de la musique se rapproche plus de leur opinion.

– Blog Écouter de la Musique : Votre approche de la musique électronique sort de l’ordinaire. Pensez-vous vivre la musique autrement que l’auditeur conventionnel ? Qu’écoutez-vous ?
Heimkveld Kunst : Je vis la musique comme si elle était vivante, comme une force qui me permet justement de m’évader de mon quotidien. Elle me permet de me créer des paysages imaginaires, de créer tout un monde dans lequel je peux me réfugier lors de mes évasions. Ces mondes imaginaires se rapprochent plus ou moins de la réalité, selon le genre de musique que je vais écouter. Je n’ai pas de style défini de musique, je peux très bien écouter du Rap, du Hip Hop, du Classique ou du Jazz comme du Death Metal, du Grindcore, de la Hardtek, du Speedcore, du Breakcore. Il m’arrive d’écouter aussi de la Drum’n’Bass, de la Dubstep aussi… J’aime bien aussi m’inspirer de certain classique de la musique moderne tels que The Doors, Red Hot Chili Peppers, Pink Floyd et d’autres artistes qui m’ont marqué dès mon enfance et qui continuent perpétuellement à le faire. Ce que je recherche c’est une structure linéaire dans la musique, quelque chose qui puisse tenir la route pendant la durée du morceau. Ceci inclus aussi bien le mixage que la performance des musiciens. Je ne dis pas qu’un musicien doit avoir un très bon niveau, une trentaine d’année d’expérience au sein d’une école de musique pour avoir des performances impressionnantes mais plutôt comment il va réussir à gérer son instrument vis à vis de la chanson.

– Blog Écouter de la Musique : Vous suivre sur le web relève du safari. Nous vous avons trouvé vos traces sur MySpace, Jamendo, Spirit-of-metal.com, Music-story.com, Priceminister.com, Greatsong.net, Chartsinfrance.net, Discogs.com, Aufeminin.com, Itunes.apple.com, Dailymotion.com, Amazon.fr. En ai-je omis ? Avez-vous le don d’ubiquité ?
Heimkveld Kunst : Disons que la liste des sites mentionnés n’est pas exhaustive. Les traces sur Myspace, Jamendo, Spirit-of-Metal et Discogs sont gérées par mes propres soins. Il y a aussi, dernièrement, une trace sur Zimbalam aussi, qui, sera à l’avenir, plus mis à jour que les autres sites, ceci dit je ne les laissent pas à l’abandon. Sinon pour les autres sites, tout est géré par une plateforme de distribution qui propose le téléchargement de mon EP « Nature Sounds » et qui a sélectionné ces sites pour la diffusion de ma musique. Après il en reste d’autre aussi, je ne sais pas comment ceci a pu arriver mais ma supposition reste avant tout celle des gens qui ont aimé ma musique et qui ont tout simplement voulu la partager. Sinon je n’en ai pas la moindre idée, à ce que je sache je suis loin d’être une divinité !

– Blog Écouter de la Musique : Vous êtes-vous présenté en public ? Si oui, comment votre spectacle se présentait-il visuellement parlant ? Si non, pensez-vous faire de la scène dans un avenir proche ?
Heimkveld Kunst : Malheureusement à ce jour je n’ai pas eu l’occasion de me présenter en public, même dans un cercle restreint. C’est beaucoup d’organisation et il faut avoir du bon matériel à disposition. Ceci dit la scène ne m’intéresse pas tant que ça. Après si l’occasion se présente, je peux éventuellement tenter, c’est toujours une bonne expérience. J’ai quelques idées sur lesquelles je m’attarde dessus depuis un petit moment pour essayer d’être au point et donner le meilleur de moi même. Je ne cherche pas à être perfectionniste mais, quitte à faire de la scène autant le faire bien. En fait, ayant déjà assisté à quelques concerts Ambient, je vois à peu près l’organisation et, selon moi, chaque concert était unique même si, en fin de compte, elle était presque la même.

Conclusion de Heimkveld Kunst :
Il faut vivre pleinement son style de musique et surtout ne pas hésiter à s’ouvrir aux autres genres car il y a dedans une richesse et une énergie incroyable.

Put your foot through your television’s screen, art is truth.

Poster un commentaire